23 mai 2022

Mardi 22 février 2022

Sans l’actualité et son cortège d’événements, on aurait pu aujourd’hui s’en tenir simplement à la date et s’étonner : 22022022Ainsi écrite en chiffres, elle se lit à l’endroit comme à l’envers, peut même pivoter de 180°. Robert 1er de Bourgogne fêterait ses 1011 ans, car né en 1011, mais peut-être pas le vendredi 11 janvier, le 11011011 ; André 1er, dynaste de la principauté de Kiev, aurait 911 ans, car né en 1111, mais peut-être pas le 11 novembre, le 11111111, autres comètes chiffrées dans la course du temps.

Rustiques et citadins de Vesoul

(image : tracé du pomerium musée archéologique d’Aquilée)

L’humoriste Daniel Morin, sur les ondes de France Inter, récidive ce mercredi 2 février 2022 à propos du festival des cinémas d’Asie (à écouter sur France Inter) ; un premier billet consacré à l’événement vésulien datait du 6 février 2018 (à écouter ici). L’exercice matutinal est-il fait pour la gaîté ou l’irritation, l’humeur niaise ou l’humour plaisant ? Chacune et chacun en jugeront à l’écoute.

La chronique répétée sur Vesoul brode sur le thème ancien opposant ville et campagne, urbanité et ruralité, culture et sauvagerie ; on se rappelle la ligne archaïque et violente séparant Rome du monde extérieur (image de l’en-tête), l’histoire de Rémus et Romulus, celle de la fondation de la Ville (urbi et orbi). La préoccupation écologique devenue plus vive aujourd’hui, les deux mondes ont intérêt à se rapprocher, à se combiner même, et le citoyen illustre éculant ses souliers se doit de rencontrer le cul-terreux n’ayant pas de chausses. Le billet du matin invite aussi à forcer l’étymologie du mot rustique, qui rappelle, dans les langues d’Europe, l’espace qu’on peut se ménager dans l’endroit où l’on se trouve : the room (anglais), der Raum (allemand), et bien sûr rural, rustaud,… Le rustre a commencé de construire sa clairière au milieu de bois obscurs, et Vesoul, pendant cette semaine du Festival international des cinémas d’Asie, resplendissait des lumières de la ville.

De l’histoire des mots passons encore à la mémoire, en rappelant le souvenir de Pierre Blondeau (décédé en octobre 2020) et de sa femme qui avaient su aussi insuffler chez les rustiques du Haut-Doubs, à Pontarlier, un air de culture exceptionnel (des rencontres internationales de cinéma que Laure Adler, également de France-Inter, avaient remarquées en invitant le couple Blondeau à son émission Hors-Champs, c’était en octobre 2009). Merci en tout cas à Martine et Jean-Marc Thérouanne et à toute l’équipe qui poursuit l’aventure d’apporter à Vesoul un climat tout à fait revigorant au regard d’autres actualités déprimantes,

et pour le beau programme qu’il nous communique : c’est ICI, à Vesoul !!!

Meilleurs vœux 2022

Un oiseau et un frou-frou de Moulin rouge dans l’herbe des talus, larmes cramoisies aux barbelés du champ, fleurs de l’humilité sur un chemin de Haute-Saône, symboles vivants pour 2022, marquant on ne sait quoi de l’ardeur et de la fragilité de nos associations. C’est ce que la SHAARL vous souhaite, du mouvement, de l’allégresse, de la fantaisie, de la lumière, de la couleur…
Bonne année à tous et à très bientôt…