Archives de catégorie : Associations culturelles

Des Canadiens sur les traces de leurs ancêtres…

Une pierre nous parle avec une intensité que nul ne peut imaginer
Christian BOBIN, Noireclaire, Gallimard, 2015

La Shaarl a activement participé à la visite de la famille Bagnell sur les traces de leurs ancêtres (Barbara Bagnell, son fils Paul, son épouse Diana et leur fils Mark) et nous avons pu constater, lors des deux demi-journées du 18 et 19 août 2018, un bel exemple de ce que des passionnés peuvent accomplir.

Il y a quelque temps, la famille Bagnell, des Canadiens de Toronto, ont fait des recherches généalogiques et ont contacté l’Office de Tourisme du Pays de Montbéliard pour les aider à visiter les lieux des origines de leurs ancêtres. Leur demande a permis de rassembler une multitude de personnes d’horizons différents, de cultures éloignées, de sensibilités et d’intérêts diversifiés. Ce merveilleux tissage hétéroclite a dévoilé quantité de richesses, de savoir, de patrimoine que nous aurions pu penser endormis. Vieux papiers, vieilles archives rangées au fonds des tiroirs, souvenirs ensevelis, lieux de mémoire, temples et monuments funéraires ont prouvé leur valeur.

A l’origine de cette belle aventure, Evelyne Boilaux, guide conférencière, était chargée de réaliser un travail de recherches afin de guider la famille Bagnell. Elle a fait appel à différents acteurs pour organiser l’accueil de ces touristes particuliers. Un bon nombre d’associations ont été intéressées par l’idée de présenter leur patrimoine et d’accueillir ces descendants d’Abraham Robert et de Catherine Lods, originaires des villages d’Héricourt, Brevilliers, Tavey, Saint-Valbert, Couthenans, Chagey, Trémoins. Le Cercle d’entraide généalogique de Franche-Comté, les Archives de Montbéliard, l’association Histoire et Patrimoine d’Héricourt, les paroisses protestantes du Mont-Vaudois, des municipalités, des particuliers se sont investis… et la Shaarl a été un contributeur des plus actifs.  Jean Hennequin et Alain Guillaume se sont impliqués avec ferveur en apportant leurs connaissances des données généalogiques et historiques (et l’anglais de Jean s’est révélé aussi très utile). Ils ont établi le circuit des lieux à visiter et ont recherché des  détails précis de généalogie. Ils ont brillamment secondé Evelyne concernant l’historique des villages, des temples, des cimetières, ainsi que dans l’exposé d’événements passés inconnus de la plupart. La maquette réalisée par Pierre Tison a servi à la présentation d’Héricourt et a été un excellent support. Claude Canard est intervenu aussi à Chagey et a présenté rigoureusement les faits de manière théâtrale. Cette parenthèse bien argumentée de l’histoire de la localité a été très appréciée par les Canadiens.

Le cimetière de Chagey a été un lieu très remarqué pour l’importance considérable du travail de la Shaarl. La sauvegarde des stèles anciennes a suscité une admiration indicible. Nous sommes quelques-uns à nous mobiliser pour faire comprendre qu’il s’agit d’un patrimoine inestimable. Il existe aujourd’hui un créneau nouveau et quelques Offices de Tourisme l’ont déjà bien intégré : c’est le Tourisme de Racines. Il est très important de faire prendre conscience que l’art funéraire est un atout dans la valorisation de nos villages. J’avoue que j’éprouve une certaine fierté d’avoir adhéré à la Shaarl, association d’Histoire qui a été « précurseur », visionnaire par ce travail de sauvegarde. L’histoire existe dans les livres, dans les écrits mais nous avons pu constater -sans faire preuve de sensiblerie- que le terrain, la pierre redonnent vie au passé. Jean et Alain, ainsi que Claude, imprégnés et passionnés d’histoire locale, ont représenté remarquablement la Shaarl. Ils ont présenté les lieux, ils ont expliqué le pourquoi de l’émigration en 1752 et démontré le rôle utile ou plutôt « indispensable » de notre association et de tous ceux qui la font vivre.

Michelle Marchal