Archives de catégorie : Associations culturelles

Manifestations janvier-mars 2020

(image : Four à pain / Servance / 1990)

Conférence Natura 2000, sur les richesses de notre environnement, sur les traces du castor ou du chat forestier  (à Corbenay) :

__________________________________________________________________________

Partenariat Université ouverte / SHAARL : Une conférence de Paul Delsalle, le jeudi 20 février 2020, à 18 heures 30 à l’auditorium François Mitterrand à LURE :

“Au temps des fours à pain dans la région de Lure »

—————————————————————–

Le programme des archives départementales :

____________________________________________________________________

Programme du musée de Lons-le-Saunier (1er trimestre 2020)

Les 29èmes Rencontres transvosgiennes…

Histoires de bois :
la forêt et l’industrie dans le massif vosgien
(XIXe siècle à aujourd’hui et prospective)


(samedi 19 octobre 2019 –  à Corbenay et Saint-Loup-sur-Semouse, Haute-Saône)

Les rencontres se déroulent cette année à la salle de la Communauté de communes de Haute-Comté (57 rue des Ballastières, 70320 Corbenay). Elles sont organisées par les Rencontres Transvosgiennes, la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Lure (SHAARL), la Société philomatique vosgienne (88 – Saint-Dié) et la Société du val et de la ville de Munster (68). Elles bénéficient du soutien de la Cc de Haute-Comté et de la commune de St-Loup-sur-Semouse.

Accueil à partir de 8 heures 45 ; le colloque, ouvert à tous, débute à 9 h 30 et se poursuit jusqu’à 12 h 30. Repas possible sur inscription (25 euros – Restaurant  Chez Gérôme et Vincent, 28 rue Henry Guy, 70800 St-Loup-sur-Semouse) Voir site SHAARL et Communauté de Haute-Comté. Après-midi, visite à partir de 15 heures de la collection du Conservatoire de la Cité du Meuble et des entreprises d’aujourd’hui installées déjà sur le site.

Les communications de la matinée :

4 conférences :

  • L’industrie du meuble dans la Vôge et la construction d’une filière industrielle au XIXe siècle, par Éric Tisserand (professeur d’histoire, Nancy).
  • D’une usine à l’autre : la mobilité des ouvriers du meuble (Haute-Saône et Vosges, XIXe-XXe siècle), par Louis Jeandel (sociétés d’histoire SHAARL/Lure et SALSA/Vesoul).
  • L’exploitation de la forêt vosgienne par les unités forestières françaises, canadiennes et américaines (1916-1918), par Jean-Claude Fombaron (président de la Société philomatique vosgienne / St-Dié-des-Vosges).
  • « Bioéconomie » et nouveaux usages du bois : impacts à attendre sur le tissu industriel bois massif et la forêt vosgienne, par Fabienne Tisserand (rédactrice en chef de La Forêt Privée et journaliste au Bois International).

Pour les visites de l’après-midi, à St-Loup-sur-Semouse, nous remercions d’avance Louis Jeandel et tous les acteurs du Conservatoire de la cité du meuble qui nous présenteront l’historique du site des Usines réunies, son devenir, ainsi que les collections de sièges déjà inventoriées..

Coupon-réponse, inscription au repas à télécharger ICI…

(image de l’en-tête : Haut-du-Them, photographie de Charles Cardot (1869-1926), Centre de ressources – Photographie de Lure).

Dernière publication (Rencontres transvosgiennes)

Le bulletin n°9 (2019) est sous presse; il correspond aux actes des Rencontres 2018 à La Bresse et sera disponible aux Rencontres de Corbenay. Voir sa table des matières...

Autres pages transvosgiennes à retrouver sur le site…

Sorties minières à Plancher-les-Mines…

Un petit groupe d’adhérents à la SHAARL et passionnés des anciennes mines de Plancher a décidé de redonner vie au sentier minier du Laury, créé il y a vingt ans par la SHAARL avec l’aide du Parc régional des Ballons et de la municipalité. Après avoir revu les balisages et les chemins, le groupe a donné rendez-vous au public pendant l’été (les dimanches 4 et 11 août 2019), avec succès puisqu’une cinquantaine de personnes ont suivi les conférenciers Marie-Do Beluche, Jean-Jacques Parietti, Patrick Zuger et Eric Bulliard.

Les promeneurs se sont familiarisés en géologie avec les roches volcaniques, l’érosion glaciaire, les roches moutonnées, les blocs erratiques, puis ont découvert du haut d’un verrou glaciaire la vallée encaissée de Plancher-les-Mines. Ils ont suivi un sentier escarpé qui fut le chemin emprunté par les mineurs d’argent ; tout au long furent creusées quatre ou cinq galeries à la recherche du précieux minerai. On a pu juger également de la difficulté à creuser une roche très dure avec seulement un burin et un marteau avant que l’emploi de la poudre noire ne soit accessible aux mineurs.

La chaleur du premier dimanche et les pluies intermittentes du deuxième dimanche n’ont pas entamé le plaisir de la découverte. Ces visites seront à renouveler mais chacun peut découvrir seul ce sentier balisé avec l’aide d’un descriptif disponible en mairie de Plancher.

(textes et images : J.-J. Parietti ; image mise en avant : A. Bourgeois (La vallée de Plancher-les-Mines, 2017)