Manifestations mars – avril 2017…

  • Les villas gallo-romaines du Territoire de Belfort (conférence 29 avril 2017, par Jean-Pierre Mazimann / association Coeuvatte Suarcine Vendeline)…
  • L’association des études fouriéristes à Lure, le 8 avril 2017…
  • Conférence SALSA animée par Mickaël Zito, le samedi 8 avril, à 14h30, dans les locaux de la SALSA (1 rue des Ursulines, à Vesoul). Mickaël Zito présentera le stucateur piémontais Giacomo Francesco ou Jacques-François Marca (1697-1773). À l’aube du second tiers du XVIIIe siècle, à la suite du passage dans la région de son père Jean-Antoine Marca, il s’installe à Scey-Sur-Saône.
    Héritier d’une tradition familiale, son père et son grand-père étaient stucateurs, il modèle le mobilier de nombreux lieux de culte : autels, retables, statues, chaires à prêcher. Sculpteur itinérant, il est actif en Franche-Comté, notamment en Haute-Saône et dans l’Est de la France, durant près de quatre décennies. Son implantation en France n’interrompt en rien les liens qui l’unissent avec le Piémont, où est actif l’un de ses frères. Au contraire, les artistes de cette dynastie collaborent ensemble, partagent et échangent des modèles, établissant ainsi des ponts entre le Piémont et la Franche-Comté, entre la France et l’Italie.
  • Association Le folklore comtois
  • Concert du 18 mars 2017 organisé par la Maison de la négritude, à Champagney (20 heures).
  • Conférence avec la SALSA :
    Le dernier régiment d’artillerie de Franche-Comté
    Cette conférence, animée par Stéphane Brouillard, aura lieu le samedi 11 mars à 14h30, dans les locaux de la SALSA (1 rue des Ursulines, à Vesoul).
    En 1895, la Franche-Comté comptait sur son sol 26 régiments, ou structures assimilées, d’active ou de réserve, et de très nombreux organismes de soutien, d’administration ou d’état-major. 120 ans plus tard, après maintes réorganisations et réformes de la Défense, il ne reste plus, pour l’armée de terre, que 5 régiments, deux états-majors, 3 groupes de soutien et quelques petites structures. L’artillerie, qualifiée d’arme savante sous Louis XIV, révolutionnée par Napoléon, surexploitée durant les deux conflits mondiaux, a été déclinée sous toutes les formes : artillerie de siège, artillerie de campagne, artillerie lourde, artillerie de tranchée, artillerie de forteresse, artillerie de montagne, artillerie de défense navale et aérienne, artillerie coloniale, etc.
    Plusieurs unités d’artillerie ont tenu garnison dans la province depuis la fin du XIXe siècle : 4eRAC, 5eRA, 10eRAF, 9eRAF, 305e RATT, 159e RAF, 188e RAL, 47e RA, 74e RA, 1er RA, etc. Actuellement, l’artillerie n’est plus représentée que par un seul régiment, le 1er RA, le plus ancien régiment d’artillerie de France.
    Cette communication, après avoir dressé un état des lieux de l’artillerie actuelle, présente quelques régiments d’artillerie qui ont tenu garnison en Franche-Comté, puis s’achève par un historique du Royal artillerie, qui a été encaserné en Franche-Comté pour la 1ère fois en 1769.
    Ouvertes à tous, adhérents ou non, ces conférences sont programmées le deuxième samedi de chaque mois.
  • L’ asppec de Clairegoutte…